Tous tous tous…au BGF!

 

Alors le Brussels Games Festival, c’est genre le top. Dans un cadre parfait: un parc immense avec de grands parterres où peuvent jouer les petits et moins petits enfants ( le Quiditch en vrai? franchement? ou faire du sabrelaser, à la limite), de longues allées légèrement ombragées et bordées de dizaines de tentes avec plein de gens sympas dedans, des mecs déguisés un peu partout, une murder party quand la nuit tombe histoire de terrifier qques groupes de volontaires amusés à l’idée d’empecher le reveil d’un Grand Ancien, des boissons à prix démocratique, des conférences, enfin tout le toutim. Franchement ça vaut le déplacement!

Mais bon, nous on a pas pu profiter de tout ça forcément vu qu’on était dans la protozone! Interdit de quitter la table sinon on risque de louper des gens intéressés, du coup on a pas pris des masses le soleil. Tout commence bien le premier jour avec une première table de testeurs composé de Mr Guillaume de Tric-Trac et un ami à lui (Benoit? Benjamin? désolé). Tout se passe bien et on enchaine toute la journée avec plein de testeurs. Certains nous avouent n’être venus dans la protozone que pour tester Canyon Cup (énorme) d’autres sont convertis et suivent dorenavant le projet (bienvenue les mecs).

Ce que je préfère dans les protozones, hormis le fait de faire découvrir notre jeu à plein de gens, c’est de rencontrer les autres créateurs. Échanges constructifs, conseils, encouragements, partage d’expériences, c’est toujours agréable. Cette année, un petit coup de coeur pour Dig Out (un jeu d’évasion de prison, baston dans les douches, tunnel creusé à la cuillère, guerre de gangs, supers illus réalisées par l’auteur lui-même)

 

20160827_162758

Official Protozone BGF16

Le samedi soir, fermeture de la protozone, le hall est envahi de joueurs qui viennent occuper les tables avec du gros jeu jusqu’au bout de la nuit. Pour nous, c’était plutôt apéro dans le parc et puis de nouveau du Canyon Cup chez des potes bruxellois. Note pour plus tard: prévoir plus de sommeil entre deux journées de festival.

20160827_141407

Canyon Cup, du délire mais toujours bien concentré quand même!

Le dimanche, on enchaine de nouveau les parties, quelques beaux retournements de situation, des jets de dés improbables, mais bon c’est ça Canyon Cup, tu crois que t’as perdu mais en fait non, il peut toujours se passer quelque chose! Après faut savoir prendre des risques. Un dépassement par l’extérieur dans une épingle suivi d’un plein gaz en panique totale au milieu des rochers pour griller la victoire au premier qui pensait être pépère, c’est pour ce genre de chose que le public se déplace! Bien joué Baptiste, même moi j’aurais pas osé :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.